Un début de Vendée Globe remarquable pour Benjamin Dutreux !

22/12/2020 | Vendée Globe

Accueil » Un début de Vendée Globe remarquable pour Benjamin Dutreux !

Plus d’un mois après le départ du Vendée Globe, 27 skippers sur les 33 présents sur la ligne départ, le 8 novembre dernier sont encore en lice dont Benjamin Dutreux. Et c’est une fierté pour Les Eoliennes en Mer îles d’Yeu et de Noirmoutier de le soutenir !

Benjamin Dutreux (OMIA – WaterFamily) – Vendée Globe 2020

 

Un bizuth qui fait forte impression en mer !

 

Dans le top 10, voire dans le top 5 !

Benjamin Dutreux ne lâche rien ! Souvent au coude-à-coude avec Jean Le Cam, le bizuth se montre stratégique et audacieux, pour sa première édition du Vendée Globe.
Un presque « sans-faute » qui lui a permis, ainsi qu’à son IMOCA, de tenir le coup, face à des systèmes dépressionnaires très importants ! A noter également qu’il s’agit, pour Benjamin, d’une première navigation dans les mers du Sud.

Le jeune skipper natif de l’Ile d’Yeu s’est même vu en tête de classement, le temps de quelques heures, au début de la course ! Il en est lui-même surpris : « Je me suis éclaté ! J’ai pu régater au contact d’autres bateaux, et de se retrouver avec un tel classement à ce moment de la course c’est incroyable pour une petite équipe comme la nôtre ». Depuis, il revient régulièrement dans le top 10, voir dans le top 5 ! Chapeau Benjamin !

Et en plus d’avoir franchi l’équateur, le cap de Bonne-Espérance et le cap Leeuwin, le skipper vendéen a battu son record personnel de temps passé en mer. Le Vendée Globe, c’est avant tout une compétition contre soi-même.

 

Des conditions météorologiques particulièrement difficiles

La première partie de ce Vendée Globe 2020 a été jugée « très difficile » par Jacques Caraës, le directeur de course. Il explique : « Même si les bateaux sont de plus en plus rapides, le dénominateur commun est la nature. C’est elle qui décide ».
Au total, ce sont 6 skippers qui ont malheureusement du abandonner la course pour des raisons techniques et matérielles.
Les passionnés ont d’ailleurs pu assister au sauvetage impressionnant de Kevin Escoffier par Jean Le Cam. Cet épisode a marqué tous les skippers. Et Benjamin Dutreux nous le confirme : « Je me dis que c’est peut-être un rappel à l’ordre ! Ce n’est pas anodin d’être ici dans le Sud. »

La difficulté de la course est sûrement une des raisons pour laquelle, le Vendée Globe passionne autant le public. 1 français sur 2 comptait suivre les aventures des 33 skippers avant le grand départ, selon les chiffres partagés lors de la conférence de presse du Vendée Globe, le 8 décembre dernier.

 

Tous avec Benjamin !

En attendant son retour aux Sables d’Olonne, toute l’équipe des Eoliennes en Mer des Iles d’Yeu et de Noirmoutier souffle toute son énergie à Benjamin Dutreux !

Pour rappel :  Eoliennes en Mer des Iles d’Yeu et de Noirmoutier est Fournisseur Officiel Energie Renouvelable de cette 9ème édition du Vendée Globe et partenaire de Benjamin Dutreux !

 

BenjaminDutreux_EMYN_VendeeGlobe

Pin It on Pinterest

Share This