Un contrat de confiance entre la pêche professionnelle et le parc éolien

15/01/2016 | La pêche

Le Comité Régional des Pêches Maritimes et des Élevages Marins (COREPEM) des Pays de la Loire et Éoliennes en Mer Iles d’Yeu et de Noirmoutier signent une convention de partenariat.

Le COREPEM et Éoliennes en mer ont élaboré ensemble une convention fixant les modalités de poursuite de leur collaboration autour de la cohabitation de leurs activités dans le futur parc éolien au large des Iles d’Yeu et de Noirmoutier. Cet accord formalise les engagements pris par chacun et définit les jalons clefs du projet qui concernent la pêche professionnelle.

Photo de Raphaël Tilot et José Jouneau prise lors de la signature de la convention de partenariat entre le Comité Régional des Pêches Maritimes et des Élevages Marins (COREPEM) des Pays de la Loire et la société Éoliennes en Mer Iles d’Yeu et de Noirmoutier en Janvier 2016

Raphaël Tilot, Directeur de Éoliennes en mer Iles d’Yeu et de Noirmoutier, et José Jouneau, Président du COREPEM, signent la convention de partenariat le 14 janvier 2016

Le parc éolien va cohabiter avec les activités de pêche pré-existantes. La priorité d’Éoliennes en mer Iles d’Yeu et de Noirmoutier est d’assurer la compatibilité du parc avec les activités de pêche. Cette priorité engage à associer les professionnels de la pêche à tous les stades du projet et le plus en amont possible.

Ainsi la convention mentionne notamment :

  • l’association du COREPEM à la définition des protocoles d’études (ressources halieutiques, étude socio-économique pêche…) ;
  • les modalités d’échange d’information pendant les études, au sein de l’instance de concertation, pour tous les sujets susceptibles d’intéresser et/ou d’interférer avec les activités de pêche professionnelle ;
  • l’engagement de travailler en collaboration sur l’architecture du parc éolien ;
  • la préférence à recourir aux bateaux de pêche professionnelle pour les études en mer ;
  • l’élaboration d’une liste de mesures d’accompagnement et d’un calendrier de mise en œuvre à définir conjointement ;
  • la réflexion sur les modalités de travail au sein du parc en lien avec les questions de sécurité maritime ;
  • l’engagement d’Eoliennes en mer Iles d’Yeu et de Noirmoutier à compenser les impacts avérés quelle que soit la phase du projet.

Fruit de nombreux échanges initiés dès mai 2014, cette convention traduit la volonté des parties prenantes de travailler ensemble dans un climat de confiance et de transparence tout au long de la vie du projet de parc éolien.

Première étape vers une collaboration de long terme, cette convention court sur toute l’année 2016.

Logo de 2014 du Comité Régional des Pêches et des Élevages Marins des Pays de Loire (COREPEM)

http://www.corepem.fr

Pin It on Pinterest

Share This