Vendée Energie soutient la transition énergétique de la Vendée

21/04/2017 | La concertation, Le projet

Entretien avec Olivier Loizeau, Directeur général de Vendée Energie.

Olivier Loizeau, pouvez-vous vous présenter et nous présenter Vendée Energie ? 

La Société d’Economie Mixte (SEM) Vendée Energie a été créée par la volonté des élus vendéens, à travers le Syndicat Départemental d’Energie et d’équipement de la Vendée (le SyDEV), pour développer, construire et exploiter des installations de production d’énergies renouvelables (EnR). Vendée Energie mène, à ce titre, une mission d’intérêt général et travaille de façon concrète sur les problématiques de production d’énergies renouvelables sur le territoire.

Au début des années 2000, toute la consommation électrique de la Vendée était produite en dehors de notre département. Aujourd’hui, les centrales de production vendéennes sur terre (photovoltaïques et éoliennes), couvrent près de 11 % de la consommation annuelle d’électricité du département, lorsque la moyenne nationale pour ces énergies approche les 5 %.

A l’horizon 2025, nous visons un taux de couverture de 25%, Vendée Energie détenant en propre ¼ de ces actifs de production terrestre.

  • VENDEE ENERGIE : UN PRODUCTEUR LOCAL POUR SOUTENIR LA TRANSITION ENERGETIQUE DE LA VENDEE

Comment le parc éolien en mer des îles d’Yeu et de Noirmoutier s’inscrit-il dans les objectifs de Vendée Energie ? 

Vendée Energie a toujours encouragé la création d’un parc éolien en mer au large de la Vendée qui viendrait compléter la production d’énergie renouvelable du département. Ce parc d’une puissance de 496 MW permettrait de couvrir plus de 35% des besoins électriques de notre territoire, tous secteurs d’activité confondus.

A sa mise en service, cette installation porterait donc à 50% la part d’électricité renouvelable produite sur le département par rapport à nos besoins électriques. Ce taux plus qu’acceptable ne serait être juste qu’en raisonnant à consommation constante, d’où la nécessité de mettre en œuvre une véritable politique de maîtrise de l’énergie, comme le fait par exemple le SyDEV auprès des collectivités.

  • LE PARC EOLIEN EN MER DES ILES D’YEU ET DE NOIRMOUTIER S’INSCRIT PLEINEMENT DANS LE MIX ENERGETIQUE VENDEEN

Quelles synergies voyez-vous entre notre projet et votre activité ? Quelles opportunités ?

Vendée Energie a un rôle de facilitateur entre les porteurs de projets EnR et les collectivités vendéennes. Notre objectif premier est d’intégrer les énergies renouvelables dans une politique globale d’aménagement du territoire en matière énergétique. Ce projet en mer en fait partie car il est un équipement structurant de notre façade maritime.

Par ailleurs, en tant que producteur et exploitant de sites sur terre, nous veillons au développement d’une économie locale. Des synergies entre les acteurs et sous-traitants de l’éolien terrestre, déjà présents chez Vendée Energie, peuvent se faire avec la filière de l’éolien en mer. Dans les faits, cet effort peut se traduire par des formations aux personnels prenant part aux opérations de maintenance et l’ensemble des acteurs directement ou indirectement liés au fonctionnement de ce futur parc.

Enfin, Vendée Energie souhaite poursuivre son travail d’intégration des EnR dans les réseaux électriques intelligents. C’est déjà le cas dans le cadre du projet SMILE piloté notamment par le SyDEV, mais aussi du projet de stockage/régulation/valorisation d’énergie sous forme gazeuse avec le projet Vendée Hydrogène.

Les opportunités sont nombreuses. Ce parc va ouvrir de nouvelles voies car il préfigure l’avenir des systèmes énergétiques basés sur l’intégration et le stockage et il est essentiel de permettre aux entreprises vendéennes de monter en compétences sur ces secteurs.

  • POURSUIVRE L’INTEGRATION DES ENR DANS LES RESEAUX INTELLIGENTS ET CONSTRUIRE L’AVENIR

Avez-vous envisagé de vous lancer dans l’éolien en mer ?

En tant que département maritime, les Energies Marines Renouvelables (EMR) sont donc au cœur de nos réflexions même si aujourd’hui, la capacité financière requise pour développer ce type d’unité est trop importante pour une structure comme la nôtre.

Nous avons donc plutôt une approche partenariale de ce type d’opération, tant sur le plan financier que sur le plan technique, en soutenant et en encourageant les dynamiques de grands énergéticiens à l’échelle locale.

  • UNE VISION PARTENARIALE ET UN SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DU TERRITOIRE

Pin It on Pinterest

Share This