Le rendez-vous musical islais de l’été

30/06/2017 | La concertation, Les actus et l'édito

Entretien avec Stéphane Feliot, organisateur du Festival Viens dans mon île

Stéphane Feliot, pouvez-vous nous présenter le Festival Viens dans mon Ile ? 

Le Festival Viens dans Mon Ile est un festival de musique qui a lieu en période estivale, vers la première semaine d’août. Il est né du grain de folie de trois personnes qui souhaitaient organiser quelque chose sur l’Ile d’Yeu, et se déroule sur le site de la Citadelle. J’ai rejoint cette aventure en tant que bénévole il y a cinq ans, puis en tant que membre du bureau il y a deux ans, avec la responsabilité des partenariats. Plus de 180 bénévoles participent chaque année à l’organisation du festival, qui est maintenant bien installé dans le paysage de l’Ile et en Vendée : nous nous apprêtons à lancer la 6ème édition.

En quoi ce festival est-il un rendez-vous annuel important pour l’Ile d’Yeu ?

Le Festival est devenu un événement que je qualifierais d’incontournable. Nous proposons des têtes d’affiches connues, nous avons des partenaires historiques depuis six ans, et ils sont de plus en plus nombreux à frapper à notre porte. C’est un endroit où les gens se rencontrent pour voir des artistes qui se produisent d’habitude dans des villes plus grandes, et c’est aussi l’occasion pour les entreprises d’inviter leurs clients ou de faire plaisir à leurs salariés.

Crédits : DR

De quelles retombées économiques et touristiques cet événement fait-il bénéficier l’île d’Yeu ?

En discutant avec notre entourage ou nos partenaires, on se rend compte que des gens calquent leurs vacances sur le festival. Nous avons la chance d’avoir des partenaires médias comme Alouette, dont la zone d’émission est très large. La Compagnie Vendéenne a mis en place, pour chaque date de concert, un bateau qui fait l’aller-retour entre Saint-Gilles-Croix-de-Vie et l’Ile. Cela permet de toucher a minima la clientèle qui se trouve de l’autre côté, et de leur faire découvrir l’Ile d’Yeu par cette traversée.

La qualité des artistes proposés fait qu’il y a une demande conséquente. Depuis deux ans, nos dates sont complètes presque tous les soirs. L’année dernière nous avions Louise Attaque, Tryo, Thomas Dutronc qui est le parrain du Festival, et les années précédentes M, Yannick Noah etc.

Nous apportons ponctuellement un petit plus de touristes sur l’Ile, qu’ils soient là de manière occasionnelle ou parce qu’ils y possèdent une résidence secondaire. Les habitants de l’Ile, eux, adhèrent formidablement à ce projet. Ce festival nous permet aussi de tisser des liens avec de nombreux acteurs économiques locaux, dont Eoliennes en Mer Iles d’Yeu et Noirmoutier par exemple.

Comment résumeriez-vous cette aventure ?

C’est surtout une belle aventure humaine. Nous nous professionnalisons tout en gardant l’accueil chaleureux caractéristique de l’Ile d’Yeu. Les artistes accueillis ont l’habitude d’aller dans des structures plus grosses, et nous devons être le plus professionnels possible, ainsi qu’apporter au public des spectacles de qualité et diversifiés qui fassent plaisir au maximum de monde. Quand on voit les gens qui repartent et qui ont passé une bonne soirée, il y a toujours le blues de fin, mais on a gagné !

Pin It on Pinterest

Share This