Le balisage du parc éolien en mer

16/11/2018 | La filière industrielle, Les actus et l'édito

Accueil » Le balisage du parc éolien en mer

L’arrêté du 23 avril 2018 relatif aux règles de balisage des obstacles à la navigation aérienne a entraîné un changement dans le balisage aéronautique applicable aux parcs éoliens en mer. Nous avons rencontré Florence Simonet, la directrice autorisations et environnement du projet pour nous expliquer ce qu’implique cette nouvelle réglementation.

 

 

  • A quoi sert le balisage des éoliennes en mer ?

Les parcs éoliens en mer respectent une réglementation spécifique en matière de balisage afin d’assurer la sécurité tant maritime qu’aérienne, de jour comme de nuit. Les différents balisages déployés sur un parc éolien visent à prévenir les navigants, en mer et dans les airs, de la présence d’obstacles. On distingue le balisage par marque (telle que la signalisation par des bandes de couleur rouge sur le mât et les pales des éoliennes, ou par une couleur jaune pour la pièce de transition) du balisage lumineux (qui sont des feux à éclat de couleur jaune, rouge ou blanc selon les cas).

 

 

  • Pourquoi une nouvelle réglementation sur le balisage aéronautique des éoliennes en mer ?

Cette modification de la réglementation vise à répondre à une demande de réduction de l’impact visuel du parc éolien en mer, dû à la présence d’éclats lumineux. Ainsi, le balisage des seules éoliennes en angle du parc permet désormais d’assurer la sécurité aéronautique tout en limitant l’impact visuel depuis la côte, notamment la nuit.

 

  • Qu’est-ce que cette nouvelle réglementation implique pour le balisage du parc éolien en mer des îles d’Yeu et de Noirmoutier ?

La nouvelle réglementation étant différente pour le balisage utilisé le jour et la nuit, les implications de cette modification sont elles aussi distinctes :

– Le balisage aéronautique de nuit

Ce nouveau balisage permet une réduction de 62 à 6 éoliennes équipées de feux à éclats rouges (c’est-à-dire clignotant) de 2 000 candelas (unité de mesure de l’intensité lumineuse), visibles depuis certains endroits du littoral la nuit. Il concernait auparavant l’ensemble des éoliennes, il sera à présent limité aux turbines qui encadrent le parc. Ce balisage d’intensité moyenne est comparable à celui que l’on retrouve sur les lignes à haute tension, les cheminées industrielles ou sur certaines grues de chantier. Les autres éoliennes du parc seront balisées avec un éclairage d’une intensité moindre (200 candelas), non visible depuis la côte.

Il s’agit donc d’une réduction de plus de 90 % du nombre de signaux lumineux clignotants installés au sein du parc et visibles de nuit.

 

 

– Le balisage aéronautique de jour

Le nouveau schéma de balisage de jour permet une réduction significative du nombre d’éoliennes équipées d’un balisage : seulement 31 des 62 turbines seront équipées de feux à éclats blanc de 20 000 candelas, qui peuvent être visibles depuis la côte en fonction des conditions météorologiques. Seules les éoliennes situées en bordure du parc seront ici équipées de ce balisage.

Il s’agit donc d’une réduction de moitié du nombre de signaux lumineux utilisés de jour.

 

 

Crédits photo : Clovis Lalanne

Pin It on Pinterest

Share This