Lancement de la construction de l’usine Siemens Gamesa du Havre

30/07/2020 | La filière industrielle, Les actus et l'édito

Accueil » Lancement de la construction de l’usine Siemens Gamesa du Havre

Le 9 juillet dernier, Siemens Gamesa Renewable Energy (SGRE), fournisseur exclusif des 62 turbines de 8 MW qui équiperont notre parc éolien, a annoncé le lancement de la construction de sa nouvelle usine d’éoliennes en mer du Havre.  Nous avons rencontré Filippo Cimitan, Président de Siemens Gamesa Renewable Energy France.

 

A quand remonte ce projet d’usine de fabrication d’éoliennes en mer en France ?

Le projet d’usine d’éoliennes en mer au Havre remonte au premier appel d’offres du programme éolien en mer français de 2011. A l’époque, c’était Areva qui portait le projet puis Adwen (co-entreprise Areva & Gamesa). À la suite de la fusion entre Gamesa et Siemens Wind Power en avril 2017, donnant naissance à Siemens Gamesa Renewable Energy, nous avons repris ce projet qui progressait lentement depuis quelques années. Siemens Gamesa a donc apporté toute son expérience dans la conception et l’implantation d’outils industriels et a implémenté de nombreuses modifications et améliorations pour disposer d’une usine flexible et compétitive au niveau mondial.

 

Quel est le planning des travaux de construction ? Quand est prévue la mise en service ?

Haropa – Port du Havre prépare depuis plusieurs mois maintenant le site afin de nous permettre de démarrer la construction officielle de l’usine qui devrait arriver dans les prochaines semaines. Nous anticipons une mise en production de l’usine début 2022.

 

Qu’est-ce-que cet investissement représente pour la filière des énergies marines renouvelables en France ?

C’est le plus gros projet industriel moderne dédié aux énergies renouvelables en France. Il s’agit donc d’un symbole très fort qui démontre que si la France est ambitieuse en matière d’énergies renouvelables, elle peut localiser dans l’hexagone des usines de production. La France concentre déjà 1/3 des usines de fabrication d’éoliennes en mer en Europe alors qu’elle n’a pas encore démarré la mise en service de ses premiers parcs. Il sera important, dans les mois et les années à venir de s’assurer que ces usines puissent avoir suffisamment de débouchés pour être pérennes sur le long terme. Nous sommes fiers de contribuer au côté d’EMYN notamment, à créer une filière structurante de l’éolien marin.

Pin It on Pinterest

Share This