La décision du maître d’ouvrage

01/12/2015 | La concertation, Le projet, Les actus et l'édito

Photo de Lucile Forget, Responsable développement local basée à Nantes

La Commission particulière du débat public et la Commission nationale du débat public ont respectivement publié le 5 octobre 2015 le compte-rendu et le bilan du débat public du projet de parc éolien en mer des îles d’Yeu et de Noirmoutier qui s’est déroulé du 12 mai au 7 août 2015.
Aujourd’hui, nous confirmons notre décision de poursuivre le développement de ce projet en prenant acte de ce que nous avons écouté et entendu tout au long de ce débat. Cette décision permet d’initier et de poursuivre des actions tournées vers le territoire répondant aux enseignements tirés du débat public.

Nous nous engageons aujourd’hui notamment à :

  • Intensifier de la concertation menée par l’équipe dédiée basée à Nantes depuis 4 ans, notamment en organisant des rencontres régulières sous forme d’ateliers sur des thématiques d’intérêt partagé et de réunions d’information, en apportant une attention particulière aux îles d’Yeu et de Noirmoutier ;
  • Poursuivre la participation aux groupes de travail de l’Instance de Suivi et de Concertation mise en place par le Préfet de Vendée et le Préfet Maritime Atlantique ;
  • Ouvrir un point d’information local permettant un contact direct, régulier avec le public, au sein duquel chacun pourra venir s’informer sur l’avancée du projet, poser ses questions et trouver des réponses ;
  • Renforcer nos modalités d’information et d’échange avec le territoire grâce à un site internet dédié, un journal du projet,… ;
  • Mettre à disposition du public et des acteurs locaux d’outils permettant de mieux appréhender l’impact visuel du projet ;
  • Rechercher la meilleure cohabitation possible avec les activités de pêche professionnelle. A cet effet, nous finaliserons au cours du 1er semestre 2016, avec le comité régional des pêches et les Autorités concernées, l’emplacement des éoliennes et du câblage au sein de la zone ;
  • Favoriser l’identification et la réalisation par le comité régional des pêches de projets locaux contribuant à l’exploitation durable des ressources halieutiques pouvant prétendre à un financement au titre des 35% de la taxe éolienne en mer ;
  • Affiner la connaissance de la ressource halieutique et des pratiques de pêche et poursuivre à cet effet la mise en œuvre des protocoles d’études halieutiques et socio-économiques avec le comité régional des pêches ;
  • Favoriser le partage de la connaissance du milieu marin, en particulier en présentant les résultats des études réalisées sur la zone et en anticipant la mise en place d’un Groupement d’Intérêt Scientifique ;
  • Soutenir des PME locales dans leur montée en compétence pour répondre aux appels d’offres de notre groupement et de ses fournisseurs de rang 1 ;
  • Poursuivre, avec les acteurs de la formation initiale et continue, la promotion des métiers liés à l’éolien en mer, en particulier pour les jeunes ;

L’ensemble de nos engagements sont détaillés dans la décision du maître d’ouvrage, transmise à la Commission nationale du débat public et consultable ici dans son intégralité.

Lucile Forget, Responsable développement local basée à Nantes

Pin It on Pinterest

Share This