Immersion dans la future usine d’éoliennes de Siemens Gamesa au Havre

22/07/2021 | La filière industrielle, Les actus et l'édito

Accueil » Immersion dans la future usine d’éoliennes de Siemens Gamesa au Havre

En mai dernier, notre coordinatrice socio-industrielle Maryse Gérard se rendait sur le chantier de l’usine d’éoliennes en mer de Siemens Gamesa au Havre. Retour sur son avancement et sur l’ouverture prochaine d’un centre de formation dédié aux opérateurs et opératrices industriels.

 

Immersion dans la future usine d’éoliennes de Siemens Gamesa au Havre

Siemens Gamesa fournira les éoliennes de cinq[1] des sept parcs éoliens en mer français, soit environ 300 éoliennes, dont les 62 du parc au large des îles d’Yeu et de Noirmoutier.

La construction de l’usine du Havre, située à l’emplacement de l’ancienne gare maritime du paquebot France, a débuté en 2020 et sera finalisée en 2022. Environ 750 emplois y seront mobilisés pour la construction des éoliennes – nacelles et pales – dont les premières seront livrées pour les premiers parcs éoliens qui seront installés en mer dès 2023.  Les éoliennes au large des Iles d’Yeu et de Noirmoutier y seront également construites, pour une installation à l’horizon 2025.

Cette usine contribuera au lancement d’une filière française de l’éolien en mer et participera à la transition énergétique du territoire vers les énergies renouvelables.

 

 

Bientôt un centre de formation pour les métiers de l’éolien en mer au Havre

Un centre de formation d’une surface de 3 000 m², dédié à la préparation des salariés de la future usine d’éoliennes, sera ouvert fin septembre dans le quartier de Caucriauville, au Havre. II permettra de former les opérateurs et opératrices industriels qui seront recrutés pour travailler sur le site de construction des éoliennes.

Leur formation se déroulera en quatre temps : découverte de l’entreprise, apprentissage technique, spécialisation vers la production de pales ou de nacelles, et répétition du geste.

A ce jour, les premiers moules de fabrication des pales et nacelles sont déjà arrivés sur place ; quelques aménagements restent à réaliser avant l’ouverture aux premiers employés à la rentrée.

L’ouverture de ce centre, installé dans deux bâtiments réhabilités de l’AFPA (Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes) et développé avec l’appui de l’Union des Métiers de la Métallurgie, représente un investissement de 10 millions d’euros.

Enfin depuis février, plus de 260 postes ont été ouverts par Siemens Gamesa Renewable Energy, et plus de 60 recrutements finalisés.

 

[1] Yeu Noirmoutier, Dieppe Le Tréport, Fécamp, Saint-Brieuc, Courseulles-sur-Mer.

Pin It on Pinterest

Share This