Une exposition « Le paysage, le vent et l’éolien en mer » à Kulmino

12/04/2019 | La concertation, Le projet

Accueil » Une exposition « Le paysage, le vent et l’éolien en mer » à Kulmino

Le 28 mars dernier, les représentants d’Eoliennes en Mer îles d’Yeu et de Noirmoutier (EMYN) ont participé, aux côtés des élus de la Communauté de Communes Océan Marais de Monts, à l’inauguration de la nouvelle exposition coréalisée et dédiée au paysage, au vent et à l’énergie éolienne. A cette occasion, nous avons rencontré Raoul Grondin, maire de Notre-Dame-de-Monts et vice-président de la communauté de communes, qui accueille sur sa commune l’espace d’exposition Kulmino.

Pouvez-vous nous présenter le lieu Kulmino ?

Kulmino, c’est d’abord un château d’eau qui a été construit en 1975. Il mesure 74 mètres de haut et il se visite. On retrouve une salle panoramique à l’étage, sur le sommet du château d’eau, qui est accessible à une quarantaine de personnes à la fois. Nous avons fait le choix de faire, dans cet espace, des expositions liées à la nature, à l’environnement et notamment au circuit de l’eau.

Pourquoi avoir associé EMYN à cette nouvelle exposition sur le paysage et l’énergie éolienne ?

Régulièrement, nous organisons des expositions dans la salle panoramique. Le sujet de l’éolien en mer est important pour notre territoire, il interroge, il peut inquiéter et il appelle des réponses. L’idée était donc de présenter dans cette salle panoramique une exposition sur les éoliennes, leur impact et leur intégration visuelle dans les paysages de notre territoire.

Comment envisagez-vous le développement des énergies renouvelables sur votre territoire ?

Sur notre territoire, la communauté de commune Océan Marais de Monts, on compte 5 communes pour plus de 20 000 habitants. Nous avons toujours été proches de l’environnement et notamment à Notre-Dame-de-Monts. Déjà en 1975 l’idée de faire un château d’eau ouvert au public avec des expositions sur le cycle de l’eau était précurseur. Nous sommes toujours favorables à ce qui préserve l’environnement, car nous sommes conscients que notre territoire est un territoire fragile et sensible qui reçoit beaucoup de visiteurs, notamment l’été. Nous avons toujours eu cette culture de l’environnement. L’autre site touristique intercommunal qu’abrite la commune de Notre-Dame-de-Monts, Biotopia, est dédié à la forêt et au cordon dunaire. Il est donc normal que l’on se soit intéressé à l’énergie éolienne qui est d’ailleurs importante pour notre territoire, puisque ce dernier est propice à leur développement, car nous avons du vent !

Dernière question, quelle est la fréquentation de Kulmino ?

La fréquentation annuelle est d’environ 20 000 personnes et c’est un chiffre constant.

Pin It on Pinterest

Share This