Les entreprises des Pays de la Loire travaillent d’ores et déjà avec le projet

26/04/2016 | La filière industrielle

Entretien avec Philippe Gloor, chef de projet chez Groupe LHD.

Pouvez-vous présenter en quelques mots votre société aux lecteurs ?

Le groupe LHD est une société familiale fondée en 1948. Les activités du groupe se répartissent entre d’une part la société « Lamanage Huchet Desmars » qui se consacre au lamanage (amarrage et largage de navires) au sein du Grand Port Maritime de Nantes Saint Nazaire et d’autre part la société « Atlantique Maritime Services » qui réalise des prestations de services et d’assistance dans les domaines maritimes, portuaires et fluviaux.

Nous employons 48 salariés, donc 45 marins qui disposent de brevets STCW (Convention STCW reconnue au niveau international). Nous sommes basés à Donges et disposons d’une antenne à Nantes.

Dans quels marchés évoluiez-vous jusqu’ici ? L’éolien offshore constitue-t-il un nouveau marché pour vous ? 

Notre société évolue sur le marché des travaux maritimes. Nous proposons une prestation globale en louant nos navires « armés », avec tout le matériel et le personnel nécessaire. Nous fournissons aussi des services aux navires en assurant leur approvisionnement en mer ou au mouillage (pièces mécaniques, vivres), en effectuant des transferts de personnel (relèves d’équipage, techniciens), et des prestations logistiques, car nous disposons d’un hangar de stockage placé en partie en zone sous douane. Nous proposons également des prestations de conseils techniques pour la réalisation de chantiers en mer en mettant à profit notre bonne connaissance de la zone et nos relations avec les acteurs locaux (administration portuaire, pilotage, remorquage, affaires maritimes, etc…)

L’éolien en mer constitue effectivement un nouveau marché pour nous : jusqu’ici, il nous a permis de louer nos navires pour des activités nouvelles liées aux études météo-océaniques réalisées par EMYN.

Depuis quand collaborez-vous avec EMYN ? Sur quels types d’activités ? 

Nous travaillons en lien avec le projet de parc éolien depuis trois ans. En effet, EMYN a passé des contrats avec des sociétés offrant des services de support aux études météo-océaniques menées par le projet. Nous-mêmes avons été sous-traitants pour ces entreprises et avons réalisé pour elles des prestations de services maritimes pour participer à la pose d’équipements océanographiques en mer.

Photo prise lors de la pose en mer du LiDAR flottant par la société « Lamanage Huchet Desmars » (LHD)

Pose en mer du lidar flottant

Les prestations réalisées pour EMYN vous ont-elles amené à effectuer des adaptations en matière d’équipements ou de personnels ?  

En termes d’équipements, oui : nous nous sommes dotés d’un nouveau navire (le Milo), un navire polyvalent permettant d’effectuer des travaux en mer en respectant un niveau de sécurité adapté au secteur de l’éolien en mer et qui offre des bonnes conditions d’accueil pour les clients qui embarquent avec nous pendant les missions.

A l’avenir, lorsque nous aurons plus de visibilité sur les calendriers et les exigences techniques des activités « éolien en mer », nous envisageons notamment d’investir dans un « crew boat », un navire dédié au transfert des techniciens de maintenance sur le site du parc éolien.  Ces navires présentent des caractéristiques techniques très spécifiques adaptées aux exigences du parc, nous devons donc encore approfondir notre connaissance des besoins associés pour avancer dans notre réflexion.

Quelles perspectives d’avenir le développement du parc éolien en mer vous offre-t-il ?

Grâce à ce nouveau marché, nous espérons pouvoir fournir du matériel et du personnel adapté aux sous-traitants d’EMYN, à la fois pendant les études préalables mais également lors de la construction puis de l’exploitation du parc éolien.

Notre personnel (anciens pêcheurs de la région, marins de commerce, anciens professionnels de l’offshore pétrolier…) dispose de compétences particulières qui peuvent être mobilisées sur des prestations adaptées aux besoins d’EMYN.

Nous souhaiterions également continuer à développer notre activité de logistique (stockage et ravitaillement de matériel pour les sous-traitants d’EMYN) et mettre à disposition des bureaux dans nos locaux afin d’héberger des entreprises le temps de la réalisation d’un projet dans notre région.

Photo du nouveau bateau le "MILO" de la société « Lamanage Huchet Desmars » (LHD)

LHD a acquis un nouveau bateau, le Milo

Crédits photos : Groupe LHD

Pin It on Pinterest

Share This