Emploi, formation et RSE : Face Vendée aux côtés des entreprises

21/03/2018 | La concertation, La filière industrielle

Face Vendée favorise l’engagement sociétal des entreprises, et a fait de la lutte contre l’exclusion sa raison d’être. Rencontre avec Claire Béraud, Chargée de mission Education chez Face Vendée, qui a coopéré avec Eoliennes en Mer Iles d’Yeu et de Noirmoutier dans le cadre d’ateliers de présentation du projet de parc et des métiers de l’éolien.

Pouvez-vous nous présenter Face Vendée ?

Le Club FACE Vendée est un club d’entreprises sous statut associatif ayant pour objet social la lutte contre toutes les formes d’exclusion. Il a été créé en mai 2015 et compte aujourd’hui 30 entreprises adhérentes et plus de 100 structures partenaires.

Quel type d’action mettez-vous en place pour favoriser l’engagement sociétal des entreprises (RSE) ? Pour créer des liens entre les entreprises et les jeunes ? 

Pour atteindre notre objectif de lutter contre toutes les formes d’exclusion, le club FACE Vendée développe des actions dans 5 domaines d’activité spécifiques : 

  1. Pour l’emploi, des permanences d’accompagnement vers l’emploi et des ateliers collectifs sur 6 mois pour favoriser un retour à l’emploi grâce à un système de parrainage (Job Academy) ;
  2. Pour l’entreprise, l’animation d’une plateforme RSE vendéenne, un accompagnement des salariés présentant de difficultés sociales ponctuelles ou récurrentes (ex : problèmes de logement, deuil au sein de la famille) proposé par notre équipe à la demande des employeurs ;
  3. Pour la vie quotidienne, des permanences d’accès aux droits dans les épiceries sociales, au sein de deux agences LA POSTE et au sein des maisons de quartiers ;
  4. Pour l’école, des témoignages de professionnels dans les écoles, des ateliers de découverte des métiers, de découverte de soi et autour de l’orientation ;
  5. Pour le territoire, un travail en réseau avec les structures d’insertion et les services publics de l’emploi, et la participation à la dynamisation du territoire (ex : création d’une agence postale associative (service de proximité))

Tous ces champs d’intervention intègrent la démarche RSE. A travers ces actions, les entreprises peuvent à la fois :

  • Impliquer et valoriser les compétences de leurs salariés
  • Diffuser leurs offres d’emploi auprès de nos bénéficiaires
  • Rester informées des thématiques actuelles et nécessaires à l’accompagnement des salariés (la lutte contre les violences faites aux femmes, l’égalité des hommes et des femmes au travail, les droits, la RSE etc.)
  • Se mettre en lien avec d’autres entreprises locales.

Présentation du projet de parc éolien en mer des îles d’Yeu et de Noirmoutier

Avez-vous déjà travaillé avec des énergéticiens ?

Dans le cadre du dispositif TEKNIK dans lequel j’interviens, je propose des témoignages de professionnels et des ateliers créatifs auprès des jeunes dans les classes. Dans ce cadre, l’entreprise ENEDIS est intervenue plusieurs fois : au total près de 180 élèves ont pu découvrir l’entreprise et le métier de Technicien Haute Tension sous Tension. Notre objectif, c’est de rapprocher l’école de l’entreprise.

Céline, chargée de Concertation pour le projet d’Eoliennes en Mer Iles d’Yeu et de Noirmoutier, est venue expliquer le projet et présenter les métiers de l’éolien aux lycéens et également auprès de jeunes en voie d’insertion. Cette démarche a été l’occasion pour les élèves de comprendre ce qu’était la concertation et de découvrir l’avenir de l’éolien.

Dans le cadre d’une autre action appelée “CIVIGAZ”, portée par une de mes collègues coordinatrice du projet, l’entreprise GRDF est partenaire de ce projet avec FACE Vendée. 15 jeunes en service civique démarchent la population yonnaise pour sensibiliser les habitants aux écogestes.

Quel lien faites-vous entre la RSE et le respect de l’environnement ? 

La RSE permet à une entreprise de réfléchir et d’observer l’impact de ses activités sur notre société, et ainsi limiter ses impacts négatifs sur différents domaines. En ce qui concerne l’environnement, une entreprise va pouvoir par exemple :

  • limiter sa production de déchets, s’inscrire dans une économie circulaire
  • préférer des achats responsables (ex : produits locaux, produits recyclables, traiteurs en chantier d’insertion)
  • maîtriser sa consommation d’énergie et/ou choisir une énergie durable
  • limiter ses déplacements ou choisir des déplacements doux.

Pin It on Pinterest

Share This