Aux Sables d’Olonne, sortie en mer avec Atlantique Scaphandre.

04/12/2015 | L'environnement, Les actus et l'édito

Entretien avec David Bossard, gérant de la société Atlantique Scaphandre.

David Bossard, quelles sont les attentes d’Atlantique Scaphandre vis-à-vis du projet de parc éolien en mer des îles d’Yeu et de Noirmoutier ?

Atlantique Scaphandre est une société de travaux maritimes, fluviaux et sous-marins basée aux Sables d’Olonne depuis avril 2004. Nous espérons mettre nos moyens nautiques à profit au sein du projet de parc éolien des îles d’Yeu et de Noirmoutier. Nous disposons d’une très bonne connaissance du secteur du fait de notre positionnement géographique et sommes disponibles en permanence, toute l’année. Nous souhaitons faire valoir notre capacité de réaction. De plus, nous disposerons en avril 2016 d’un troisième bateau basé à l’île d’Yeu qui serait en mesure de répondre à tous les critères et normes d’intervention pour effectuer des travaux en mer ou du transport de frêt ou de passagers.

C’est l’occasion pour le projet de mobiliser l’emploi local. La Vendée dispose de moyens portuaires importants et compte une multitude d’entreprises et de services qui pourraient bénéficier au futur parc éolien. C’est un département très dynamique. Et nous, nous sommes disponibles et présents sur la zone depuis le début du projet.

Photo prise lors de la sortie en mer de la société Éoliennes en Mer Îles d’Yeu et de Noirmoutier avec Atlantique Scaphandre aux Sables d'Olonne
Le 10 novembre 2015, la société Eoliennes en Mer Iles d’Yeu et de Noirmoutier a eu recours à vos services pour effectuer une sortie en mer à l’occasion d’un reportage sur les études avifaune et mammifères marins menée actuellement sur la zone du projet. Qu’en avez-vous pensé ?

Nous avons l’habitude d’effectuer ce type de sortie en mer, avec des scientifiques, des biologistes. Ce sont toujours des missions intéressantes, et faciles pour nous puisque c’est une zone que nous connaissons très bien.

Est-ce la première fois que vous travaillez pour le projet ?

Nous avions déjà collaboré avec EMYN à plusieurs reprises, à l’occasion de prélèvements de benthos lors des études environnementales, ou de la pose de courantomètres sur la zone du futur parc. Nous avons également participé à certaines phases d’études sismiques lors des campagnes géophysiques réalisées au cours de l’été 2014

Au-delà du projet des îles d’Yeu et de Noirmoutier, nous nous investissons depuis longtemps dans l’éolien en mer. Dernièrement, nous avons participé au salon EWEA à Paris. Nous avons aussi assisté à des manifestations à l’étranger, participé à des réunions d’information sur le sujet dans le département. Nous sommes très à l’écoute de ce qui se fait dans le secteur.

Photo du bateau de l'entreprise Atlantique-Scaphandre prise lors de la sortie en mer avec la société Éoliennes en Mer Îles d’Yeu et de Noirmoutier aux Sables d'Olonne

Les campagnes d’observations menées par les bureaux d’études Biotope et Périscope (groupement Bretagne Vivante + LPO [1]85 + LPO 44) ont pour objet de quantifier les espèces d’oiseaux et de mammifères marins présents sur la zone du projet et d’observer leurs comportements et leurs déplacements. Le travail s’effectue  en avion, bateau et depuis la côte. De nombreuses espèces telles que des Fous de Bassan, des goélands ou des alcidés (pinguouins Torda, Guillemot de Troïl…) ont ainsi été aperçus dans la zone.

[1] Ligue pour la Protection des Oiseaux

Crédit photos : Copyright Atlantique Scaphandre

Pin It on Pinterest

Share This