Retour sur l’atelier « paysage » de l’île d’Yeu du 27 octobre 2015

04/12/2015 | L'environnement, Les actus et l'édito

Le 27 octobre dernier ont eu lieu deux sessions d’atelier sur le thème « le projet et le paysage » dans la salle du Chapiteau de l’île d’Yeu. Entretien avec Luc Pasquier, président de l’association Yeu Demain.

Luc Pasquier, pouvez-vous nous décrire brièvement les domaines d’activités de l’association ?

L’association Yeu Demain se concentre sur les questions environnementales et le développement économique et social sur l’île d’Yeu. Nous travaillons sur tous les sujets ayant trait à la question du bien vivre sur l’île : la transition énergétique (et donc l’éolien), les thématiques agricoles, la question du transport entre le continent et l’île, etc. Notre démarche est une démarche territoriale dans une perspective de développement durable.

Quelles sont les attentes de l’association Yeu Demain vis-à-vis du parc éolien en mer des îles d’Yeu et de Noirmoutier (EMYN) ?

Dès les premières discussions sur l’implantation d’un parc éolien au large de l’île d’Yeu, Yeu Demain s’est positionné en faveur d’un tel projet car il ne s’agit pas seulement de développer les énergies renouvelables mais aussi de construire un projet de territoire. Ce projet a non seulement une dimension énergétique mais peut également contribuer au développement sur l’île de micro-projets locaux, notamment pour accompagner cette transition énergétique de l’île.

Le projet a aussi une dimension économique importante pour la vie de l’île d’Yeu. Il ne s’agit pas seulement d’un projet industriel : le projet doit s’inscrire dans une dynamique territoriale pour un bien vivre pour tous sur l’île.

Photo utilisée pour représenter l'atelier thématique sur "le Paysage" organisé le 27 octobre dernier par la société Eoliennes en Mer Iles d’Yeu et de Noirmoutier

Vous avez participé le 27 octobre dernier à un atelier thématique sur le Paysage organisé par la société Eoliennes en Mer Iles d’Yeu et de Noirmoutier. Cet atelier a-t-il répondu à vos attentes et, selon vous, aux attentes des islais ?

L’atelier sur le Paysage organisé le 27 octobre était indispensable. Il a apporté beaucoup de réponses sur le sujet de l’impact visuel du projet et a permis de soulever de nouvelles questions. Plus il y aura de faisceaux d’informations, plus le projet s’intègrera dans le territoire.

La méthodologie de l’atelier, avec notamment la présence d’experts qui allaient de table en table pour expliquer leur démarche de prise en compte de l’impact visuel, était très intéressante.

Néanmoins, certaines personnes ne sont pas forcément venues pour être informées mais plutôt pour débattre. Ici, il s’agissait d’une réunion d’information. Peut-on parler d’atelier ? La question de l’impact paysager est importante pour les islais. C’est une question non-résolue à ce jour : certains regrettent que les éoliennes soient visibles, d’autres les trouvent esthétiques. L’atelier a répondu aux attentes en termes d’information du public. En termes de conviction, peut-être un peu moins : chacun a sa sensibilité sur le sujet.

Pensez-vous que la société EMYN devrait organiser d’autres ateliers ? Sur quels thèmes ?

Certains habitants de l’île d’Yeu voient le projet comme étant déconnecté de la réalité islaise. Les ateliers et les réunions d’information sont donc indispensables pour que les gens s’en imprègnent. La technicité des énergies renouvelables est telle que nous suggérons l’organisation, par exemple, d’un atelier pour expliquer le fonctionnement-même du parc éolien, en impliquant les participants avec des supports qu’ils pourraient manipuler. La dimension économique du projet est aussi intéressante à discuter avec ses impacts sur l’emploi.

L’acceptabilité d’un tel projet tient avant tout à sa capacité à être le plus transparent possible et à faire comprendre ses apports pour le bien vivre sur notre territoire.

Yeu Demain envisage notamment de lancer des projets sur la transition énergétique dans les écoles de l’île. Pourquoi ne pas organiser des ateliers sur des micro-projets en collaboration avec la société EMYN ? Le développement du parc éolien peut être à l’origine d’un vrai travail avec la population.

Enfin, nous souhaitons à Port Joinville, une permanence de la société Eoliennes en Mer Iles d’Yeu et de Noirmoutier pour que les gens puissent venir s’informer, échanger et poser des questions sur le parc éolien en dehors des temps dédiés aux rencontres ponctuelles comme l’atelier Paysage. Insulaires, nous avons besoin d’un contact direct et régulier avec l’équipe du projet,  sur le territoire.

Photo représentant l'association "Yeu Demain" fondée en 1972
L’association “Yeu Demain” fondée en 1972, a pour objet la sauvegarde du site de l’Ile d’Yeu et son développement économique et social.

Crédit photos : Copyright Yeu Demain

Pin It on Pinterest

Share This