Le développement d'une nouvelle filière industrielle

Le lancement de six projets éoliens en mer depuis 2011 a permis à l’État d’amorcer la structuration d’une nouvelle filière industrielle. L’émergence de cette filière “Éolien en Mer” participe à la transition énergétique, à la création d’emplois et à l’innovation en France.

  • 750 emplois directs pour la construction et l’assemblage des éoliennes dans les deux usines Siemens Gamesa qui seront implantées au Havre. Les demandes de permis de construire pour ces usines ont été déposées le 21 mars 2017.
  • 750 emplois mobilisés pour la fabrication des autres éléments majeurs du parc (fondations, câbles inter-éoliennes, sous-station électrique en mer) ainsi que leur installation en mer, ce qui représente une opportunité de croissance pour les entreprises françaises, dont régionales, du secteur.

 

Siemens Gamesa Renewables Energy

 

  • Un travail mené par EMYN auprès des acteurs économiques locaux pour :

– Informer les entreprises des appels d’offres à venir.

– Participer à leur montée en compétences pour leur permettre d’intégrer la chaîne d’approvisionnement du projet.

 

Des retombées locales et durables

Le projet de parc éolien en mer des Iles d’Yeu et de Noirmoutier s’inscrit pleinement dans la dynamique de développement régional.

  • + de 800 entreprises identifiées par Siemens Gamesa en France comme potentiels sous-traitants pour la fabrication d’éléments de l’éolienne.
  • + de 22 entreprises des Pays de la Loire ont déjà travaillé pour la société EMYN
  • 125 emplois locaux non-délocalisables prévus pour l’exploitation et la maintenance pour une période minimale de 25 ans. Les emplois se répartissent entre les bases de maintenance de Port-Joinville et de l’Herbaudière.

 

Siemens Gamesa Renewable Energy

 

La formation

Il existe de nombreuses formations pré et post-bac correspondant aux différents métiers de l’exploitation d’un parc éolien en mer en Pays de la Loire :

EMYN coopère avec l’ensemble de ces établissements régionaux, et notamment avec des instances nationales pour assurer l’existence d’une formation de technicien de maintenance des éoliennes en mer. Deux certifications sont nécessaires pour exercer ce métier : les certifications BOSIET (sécurité en mer) et GWO (éolien). Ces formations peuvent être suivies en France, leur durée est variable (entre quelques jours et une dizaine de semaines).

D’autres métiers en lien avec l’exploitation et la maintenance seront appelés à se développer sur le parc : vous pouvez les consulter sur notre livret carrière.