La cohabitation du parc avec les différents usages de la mer

La proposition d’implantation des éoliennes au sein de la zone soumise à appel d’offres a été réfléchie avec les acteurs locaux de façon à favoriser la cohabitation du parc avec les différents usages de la mer : pêche professionnelle, plaisance et autres activités nautiques de loisir, tourisme.

Parmi les mesures proposées :

  • Une emprise limitée et un nombre réduit d’éoliennes
  • La localisation des éoliennes et des câbles en dehors de la zone de chalutage située au nord-ouest du site et de la zone de pêche au filet localisée à l’ouest
  • La création de couloirs de navigation d’environ 900 m de largeur
  • La protection des câbles sous-marins par enrochement afin de limiter le risque de croche

La sécurité maritime

La sécurité maritime et aérienne a été prise en compte dès la conception du projet.
La zone du parc a été définie en dehors des principales routes maritimes. Par ailleurs, un balisage maritime et aéronautique assurera la signalisation des éoliennes.