La mobilisation du tissu industriel régional

Le projet de parc éolien en mer des Iles d’Yeu et de Noirmoutier s’inscrit pleinement dans la dynamique de développement régional.

Dès 2011, Adwen s’est engagé dans une démarche systématique d’information et de rencontre des entreprises locales en collaboration étroite avec les organismes de développement économique (Vendée Expansion), les regroupements d’entreprises (Neopolia), les Chambres de Commerce et d’Industrie, les collectivités territoriales.

logo-neopolia-2

logo-vendee-expansion

749 entreprises ont été identifiées à ce jour en France, dont 234 en Normandie et Hauts de France et 155 en Pays de la Loire. Des premières consultations ont été lancées auprès de certaines d’entre elles, pour les projets français à venir et pour les parcs éoliens en mer européens sur lesquels Adwen est engagé.

Ces entreprises ont notamment été identifiées grâce à l’outil CCI Business mis en place par le réseau des chambres de commerce et d’industrie.

CCI Business  est régulièrement utilisé par Adwen et le groupement pour y publier des informations sur les besoins de sous-traitance.

www.ccibusiness.fr

Des retombées locales et durables

Les infrastructures portuaires de la région bénéficieront du projet de parc éolien.
Le site portuaire de Saint-Nazaire est pressenti comme port de base pour l’assemblage des composants.

Par ailleurs, deux centres de maintenance seront installés dans des ports vendéens :

  • Une base de maintenance à Port-Joinville sur l’Ile d’Yeu
  • Une base à l’Herbaudière sur Noirmoutier

L’exploitation et la maintenance du parc doivent permettre la création d’emplois directs et pérennes sur les îles d’Yeu et de Noirmoutier.