La phase de construction

La construction  du parc des Iles d’Yeu et de Noirmoutier, associée à celle du parc du Tréport, devra mobiliser en France 1500 emplois directs et 4500 emplois indirects pendant les 3 années de fabrication et d’installation.

Tableau des métiers (Îles d’Yeu et de Noirmoutier)

L’exploitation et la maintenance

La maintenance et l’exploitation du parc éolien nécessitent la création de 125 emplois directs localisés à proximité immédiate du parc, et ce, pendant les 20 à 25 ans de vie du parc éolien en mer.

Les emplois mobilisés devront se répartir ainsi :
– des techniciens de maintenance (éoliennes, fondations, câbles et poste électrique de livraison)
– des marins (transport du personnel de maintenance et du matériel)
– des superviseurs (suivi de production, suivi technique, suivi environnemental, exploitation du parc et télésurveillance)

La formation

La réalisation de ce projet s’accompagnera d’un travail de qualification des entreprises régionales et nationales, d’un plan de formation et d’un soutien à l’insertion professionnelle.

L’exploitation et la maintenance du parc nécessiteront 85 000 heures de formation. Pour ce faire, le maître d’ouvrage a prévu de travailler aux côtés des organismes régionaux (GRETA du Maine, IUT de Saint-Nazaire notamment) et des instances nationales pour mettre en place une formation de technicien de maintenance des éoliennes en mer.

Lire l’entretien avec Philippe Jaminion, responsable formation au sein du GRETA du Maine

Photo montrant des techniciens en pleine maintenance sur une éolienne (Îles d’Yeu et de Noirmoutier)