Le développement d’une filière industrielle nationale

Au-delà de leur contribution au développement des énergies renouvelables, les appels d’offres lancés par l’Etat visent à promouvoir une filière industrielle française de l’éolien en mer, créatrice d’emplois et compétitive sur le marché européen.

Les sites de fabrication

Pour équiper plusieurs parcs éoliens en France, dont celui des Iles d’Yeu et de Noirmoutier, Adwen et ses partenaires ont prévu de créer quatre usines au Havre. La construction de deux autres usines situées au Havre et à Dunkerque est également prévue pour la fabrication des mâts.

Carte représentant la localisation du programme industriel de fabrication des éoliennes (Îles d’Yeu et de Noirmoutier)

Au-delà des projets en cours, l’activité de ces usines sera pérennisée par les projets exports, ainsi que par les futurs projets éoliens en mer en France.

Une filière mobilisatrice de sous-traitants

Pour la fabrication des éoliennes, Adwen aura besoin de constituer une filière industrielle complète en France en mobilisant des sous-traitants présents sur le territoire national. Les 3 600 composants de chaque éolienne constituent des opportunités qui s’offrent aux entreprises françaises.

Adwen a engagé un important travail d’identification de fournisseurs potentiels. Ainsi 685 entreprises ont déjà été identifiées par Adwen, principalement sur les régions du Grand Ouest, comme susceptibles d’être associées au développement de la turbine.